• DaringCo

Consultant en management de transition : pour les entreprises qui se transforment

Diverses circonstances expliquent pourquoi l’entreprise a besoin d’un management de transition. Une restructuration, une transformation, une sortie de crise, tout peut faire l’objet d’un recours à un apport extérieur, car les ressources internes risquent de manquer de recul.

Il va sans dire que le coup de manivelle que le manager de transition donne sera logiquement relayé par le directeur et l’équipe en place pour mettre l’entreprise sur les rails de la compétitivité dans son secteur.


La gestion de la transformation de l’entreprise

L’entreprise qui se transforme est celle qui veut apporter un regard nouveau sur ses activités et qui veut améliorer son cadre de vie et de travail. Elle veut améliorer la performance pour faire face à une concurrence de plus en plus agressive.


Dans son effort de développement, elle s’attelle à des opérations de restructuration. Celle-ci peut avoir été décidée d’elle-même ou suite à une fusion ou une acquisition. Dans des circonstances moins sereines, l’entreprise peut vouloir se transformer après une situation de crise.


L’entreprise se transforme quand elle fait face à certaines situations :

  • Elle veut développer ses activités soit en gérant l’innovation, en créant une nouvelle activité, ou en s’implantant à l’étranger.

  • Elle veut améliorer la compétitivité et la productivité en mettant en place de nouvelles technologies ou des systèmes d’organisation adaptés à l’innovation.

  • Elle met en chantier des projets spécifiques tels que le changement de stratégie ou la négociation de partenariats stratégiques.

La place du management de transition


Le management de transition est une pratique aujourd’hui opérationnelle en France et à l’international. Ce sont des professionnels de métier qui y sont impliqués. C’est une solution flexible destinée à gérer des transformations de diverses natures au sein de l’entreprise. C’est une solution opérationnelle sur mesure, car elle s’adapte à une entreprise à la fois.


Le management de transition se doit d’être stratégique et efficient. La personnalité de celui qui prendra le relais compte beaucoup. En effet, le niveau élevé des interventions du consultant risque de ne pas être suivi d’effets si le dirigeant qui a les mêmes compétences ne s’implique pas dans la problématique de son entreprise. Le consultant s’assigne alors pour mission de faire restaurer et d’accroître la réactivité et la réactivité organisationnelle.

La mission du consultant ne consiste pas seulement à donner des conseils, mais surtout à construire avec le client des recommandations.


Ainsi, le consultant, du fait de son expérience et surtout de son recul vis-à-vis de l’entreprise, apporte la méthode pour permettre à la direction de trouver la solution et la formaliser.


Le rôle du consultant en management de transition


Le consultant, expert dans son domaine, est opérationnel dès sa prise de fonction. Il passe un temps très court pour connaitre et assimiler la culture de l’entreprise cliente, le contexte et les enjeux qui prévalent.


Ses conseils portent sur les transformations d’organisation, la meilleure gestion des outils et des ressources humaines pour une performance améliorée. Ses travaux portent alors sur l’incitation au cadrage des tâches, l’élaboration et la mise en application d’une feuille de route et l’amélioration de la communication interne, entre autres.


Tout comme le manager, son action au sein de la société a une durée limitée qui peut ne pas dépasser une année. Il est généralement mandaté par un cabinet de réputation.


Différence entre consultant et manager de transition


Le point commun entre un consultant et un manager de transition ? Leur expertise. Le consultant de transition est un intervenant extérieur qui vient apporter la solution aux problèmes de l’entreprise avec un regard externe.


Dans les situations de clivages dans l’entreprise, le consultant reste un élément extérieur et de ce fait a le recul nécessaire pour aborder la problématique avec objectivité. Cette distance lui permet d’analyser sans biais les impératifs relatifs aux différents aspects de la situation : les questions managériales, la conjoncture, le côté humain et les problèmes financiers de l’entreprise.


La mission du consultant est capitale quoique les modalités d’action ne soient pas identiques à celles d’un manager. Le consultant fournit les clés pour résoudre les problèmes de l’entreprise qui a fait appel à lui, mais il appartient au client de mettre en application ou non les recommandations que le consultant fait. Le manager, quant à lui, met directement en application des solutions pour y remédier.


Vous avez un projet qui nécessite une ressource en management de transition, ou vous êtes manager de transition, et vous souhaitez rejoindre notre réseau ? Confiez-nous votre projet.


25 vues0 commentaire